Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du politique...

Publié le par Jean Cartry-Servin

Ce titre platonicien n'augure pas d'un discours spéculatif. Simplement, moi, éduc, à l'hiver de ma vie, je regarde en plein été le marigot de l'UMP et vomis à la puanteur qu'il dégage. Magouilles, tripatouilles, tambouilles comptables, et crocodiles gueules grand ouvertes. La chaleur de l'été n'arrange pas l'odeur. Je suis infiniment triste, et parfois terrifié, de ne pouvoir respecter l'opposition dans l'alternance démocratique.

Quant à la gauche, je ne connais plus ma gauche et suis de plus en plus mal latéralisé. Le président de la République à scooter sur le chemin de sa copine ne me fais pas rire du tout, j'hallucine devant cette vision surréaliste tellement ridicule, si profondément ridicule qu'elle touche au tragique de la comédie, au moment où le monde, notamment en cet Orient compliqué, commence à basculer dans la terreur.

Qu'est-ce qu'un homme, une femme politique? D’abord quelqu'un de digne et d'intègre. C'est encore plus important politiquement que la compétence. C'est la confiance qui est en jeu et les contrats de gouvernement qu'elle permet de passer avec le peuple. Sans confiance, il n'y a plus de peuple mais la populace. C'est terrifiant. C'est Thermidor en démocratie.

Je souffre pour ces élus et ces élues propres, nombreux,dont l'arbre des corrompus cache la forêt.

Il reste que, à quelque niveau qu'il s'exerce, le pouvoir est toujours corrupteur. Raison foncière pour limiter les mandats et pratiquer l’alternance.

S'il faut s'en tenir au cynisme de Machiavel et reconnaître que la politique c'est essentiellement conquérir le pouvoir, alors, il faut renoncer à l'idée et aux valeurs de service et à la noblesse qu'il confère au serviteur.

Devant le spectacle de pourriture offert par certains politiques corrompus, je me pose la question de l'exemplarité à la base de toute relation éducative cohérente. Moi, éduc, je fais quoi dans ce marigot?

Commenter cet article